Bukaksan - Randonnée en zone sous contrôle militaire

Publié le par Daegann

Un peu d'histoire

    Par le passé Séoul était entouré par un mur. Seul quatre portes permettaient alors d'accéder à la capitale. C'est quatre portes étaient la Grande Porte du Sud (qui a récemment brûlé) : Namdaemun (aussi appelé Sungnyemun ou Porte des Cérémonies Elevé), la Grande Porte de l'Est : Dongdaemun, la Grande Porte de l'Ouest : Seodaemun et enfin, plus petite et moins connu car en dehors de Séoul même, la porte du Nord : Bukmun. Cette Porte du Nord se trouve sur le mont Bukaksan et c'est de cette montagne dont je vais vous parler ici.

    Bukaksan est donc une montagne située au Nord de Séoul (d’où son nom, buk signifiant «nord» en coréen et san la "montagne"). C'est plus précisément cette montagne qui se trouve immédiatement au Nord du palais Gyeongbokgung mais aussi de la Chongwadae, la maison présidentielle... Et c'est par là qu'en janvier 1968, un commando Nord-Coréen a tenté de rejoindre la Chongwadae dans le but d’assassiner le président Park Chung-hee. Certains arbres à Bukaksan portent encore les stigmates de la fusillade qui eu lieu cette nuit là (Voir la photo de l'arbre ci-dessous). Depuis, Bukaksan est sous étroite surveillance militaire.



Une zone sous contrôle militaire

    Pour des raisons évidente de sécurité la zone est très contrôlé (d'une façon général tout le périmètre entourant la Chongwadae est très surveillé, y compris dans Séoul même). Pour autant, il est toujours possible de venir se promener ici. Pour cela il faut obligatoirement passer par un checkpoint où l'on va noter qui entre et sort (venir avec son passeport pour les étrangers). Une fois ce checkpoint passé, il est impossible de passer à coté de la présence militaire : un militaire en "civil" (enfin survet, t-shirt et casquette noire, un talkie à la main) tout les 20 mètres, des caméras et autres détecteurs sur le coté pour savoir si quelqu'un quitte le chemin, double grillage barbelé de l'autre coté de l'ancienne muraille et des miradors régulièrement espacé le long de la muraille (avec les soldats armés de fusil d'assaut derrière le verre miroir des miradors). Occasionnellement quelques bâtiments militaires discret sur le coté achèvent de poser une ambiance très cadré... C'est peut-être une zone ouverte aux civils mais ça reste quand même une zone sous contrôle militaire...





Une randonnée agréable

    Bien qu'il soit possible de se promener à Namsan ou de partir faire une vrai rando à Bukhansan sans être ennuyé par toute cette surveillance, venir à Bukaksan reste très agréable une fois mis de coté l'ambiance "militaire". En effet venir faire de la rando à Bukaksan permet de marché quelques kilomètres le long de l'ancienne muraille de Séoul. On peut alors découvrir d'anciens postes de surveillance des royaumes coréens (enfin quand ils n'ont pas été transformés en poste de surveillance moderne). On peut aussi se rendre jusqu'à Bukmun, la porte du Nord. Quelques autres endroits intéressants d'un point de vue culturel se trouvent aussi à proximité et chaque fois on trouve sur place un "guide" donnant quelques explications. Enfin, d'une façon générale ça fait une bonne ballade qui offre des points de vue de Séoul intéressant. Et puis, pour un touriste, c'est aussi l'occasion de découvrir et d'observer Séoul et ses alentours d'une autre façon.



Publié dans [Corée] Tourisme

Commenter cet article