Jeux Olympiques de Pékin : La flamme de la discorde

Publié le par Daegann

    Alors que le parcours de la flamme olympique a été le cadre de plusieurs incidents à Londres, Paris ou San Francisco, le CIO en vient à se demander s'il ne faut pas abandonner l'idée de ce parcours, ou du moins le limiter au pays hôte des jeux. Quoi qu'il en soit, on peut lire dans la presse les réactions indignées de représentants chinois ou de membre du CIO. Voici l'exemple de Kevan Gosper, membre de la commission exécutive du CIO :

    "Ils expriment juste leur haine quel que soit le sujet à l'ordre du jour, et la haine contre le pays hôte retombe sur notre torche (...) Les organisateurs des JO ont fait énormément d'effort pour se préparer à organiser l'une des plus grandes éditions des jeux de tous les temps. Et ces perturbateurs, ces perturbateurs professionnels, ne font pas attention à ça. Ils sont juste animés par la haine et le ressentiment (...) Ces manifestations organisées sont un abus contre la torche olympique, qui est le symbole de la bonne volonté, de la paix, de la compréhension et de l'excellence dans le sport"

    Mon opinion c'est que non, en l'occurrence il ne s'agit pas de haine quel que soit le sujet ou juste contre le pays hôte. Il s'agit d'action contre un pays précis, la chine, qui a beaucoup de chose à se reprocher (et pas uniquement sa présence au Tibet ou sa façon de réprimer les manifestations pro tibétaines).
    Les organisateurs ont fait beaucoup d'effort pour organiser ces jeux. Mais n'est ce pas le cas pour tous les jeux ? Sinon pourquoi un traitement de faveur pour la Chine ? Pourquoi ce devrait être les plus grands jeux olympiques ? Précisément parce que la Chine est un énorme pays, émergent, et qui va avoir beaucoup d'influence sur le monde dans les décennies à venir. Et c'est aussi important c'est à l'origine pour montrer qu'organiser les jeux Olympiques peut faire beaucoup pour la paix et pour le développement positif d'une nation. Les jeux attirent beaucoup de média et le monde a les yeux braqués sur le pays hôtes. Et en retour le pays hôte est sensé oeuvrer pour la paix, la liberté d'expression, le bien de sa population. Si les jeux olympique sont un symbole de paix et de prospérité, ce n'est pas uniquement par le sport mais aussi parce qu'organiser les jeux (ou tout autre événement majeur comme une coupe du monde de football ou l'exposition universelle), pour un pays émergeant marque le passage d'une étape. Mais en l'occurrence, la Chine à jouer le jeu à sa façon. Il y a beaucoup d'effort de fait du coté chinois mais l'impression que j'ai (d'après tout ce que j'ai pu lire, ce n'est pas une vérité absolue) c'est que la Chine utilise les jeux comme un important moyen de propagande tentant de montrer une façade idéale. Le problème c'est que dans le fond, la Chine n'est pas le pays modèle que l'on aimerait et que derrière un coté totalitaire qui est bien présent, et bien certaine chose ont échapper au contrôle du gouvernement : le tibet. Les tibétains ont bien "manoeuvrer" si j'ose dire. Car en menant leur action maintenant, le monde entier se fait écho de la répression dont ils font preuve depuis pourtant bien longtemps. On aperçoit alors un morceau caché de l'iceberg chinois. Alors bien sûr c'est gênant pour les officiels chinois parce que ça gâche un peu leur "propagande idéaliste". Mais d'un autre coté, ça reste la Chine : un pays que tout les gouvernements et toutes les compagnies tente de séduire et ne veulent surtout pas se fâcher au vue de sa puissance économique actuel et à venir.
    Alors oui, les Jeux Olympiques c'est avant tout du sport et un esprit de fair-play. Oui, c'est bien dommage de transformer la torche en une cible politique. Mais d'un autre coté, organiser les jeux dans un pays comme la Chine, c'était un pari risqué. Et lorsque M. Gosper nous dit que les JO c'est le symbole de la bonne volonté et de la paix, j'aurais envi de lui répondre "Oui, mais est-ce que la Chine correspond maintenant à ces symboles ?"

    De même, lorsque je lit que peu avant le passage de la flamme olympique des policiers ont arraché (bon je me méfie toujours de ces termes un peu fort, ils peuvent aussi bien être juste ou simplement refléter une certaine subjectivité) des drapeau tibétain des mains de personnes dans la foule mais ont laisser des drapeaux chinois et français ; ça me choque. Nous sommes censé être dans le pays des droits de l'homme et là c'est une atteinte flagrande à la liberté d'expression ! Même s'il s'agit de manifester et véhiculer une certaine forme opposition, ça n'est pas comme ceux qui tente de franchir les barrières de sécurité, là oui ça va trop loin... Mais porter de simple drapeau... C'est vraiment dommage de voir à quel point il ne faut pas froisser la Chine, surtout pour quel retour. Enfin je ne suis quand même pas d'accord avec Reporter Sans Frontière qui dit :

    "On fera ça jusqu'à ce qu'on obtienne un vrai engagement des démocraties. Chaque fois que la flamme fera un kilomètre, il y aura des problèmes, ça ne va pas s'arrêter là"

    Je sais bien que manifester pacifiquement attire moins l'attention et a certainement moins de chance de faire bouger les choses que de provoquer des incidents. S'il s'agit simplement de déplier une grande banderole pour montrer son opposition, ça ne me choque pas mais s'il s'agit volontairement de créer des problèmes, alors je ne suis pas pour. Je suis peut-être trop idéaliste mais je préfère des initiatives moins violente (car en provoquant des incidents violent (oui je sais que c'est pas forcement le but) on fait aussi passer un message et celui-ci est en contradiction avec ce que l'on souhaite vraiment dire. Bref on a tendance à se décrédibiliser). Je préfère des initiatives comme l'organisation coréenne "Solidarité pour la paix au Tibet" qui a annoncé qu'elle organiserait le passage d'une "flamme de la paix" à Séoul suivant le même parcours que la flamme olympique. Alors ça aura sûrement moins d'impact que de créer des incidents (encore que les autorités tenteront peut-être de les en empêcher ce qui risque de finalement créer des "problèmes") mais sur le principe comme je l'ai dit je préfère.

    Enfin voilà, je ne suis ni pour un boycott peu réaliste qui ne servirait qu'à pénaliser les sportifs qui se sont entraîné sans pour autant changer la politique Chinoise mais je suis plutôt pour utiliser la puissance médiatique des jeux pour mettre en lumière un peu partout dans le monde ce que la Chine préfère garder pour elle. Ca ne révolutionnera pas le monde non plus et les entreprises continueront de voir à juste titre en la chine un gros marché potentiel. Mais on peut informer et ça, c'est important. Mais pour enseigner correctement, il ne faut pas faire n'importe quoi...

Commenter cet article

domi 12/04/2008 12:27

Bonjour Daegann, bienvenue sur mon blog et merci de l'intérêt que tu lui portes, je n'ai pas le temps cette semaine  de rechercher ce genre de conte bien que je pense en avoir quelques uns mais je garde ta demande en mémoire et si j'ai un petit moment d'ici la semaine prochaine j'essayerai de voir ce que je peux te trouver. Repasse quand tu le souhaite cordialement domi la sorcière d'Arcane

Gilles 10/04/2008 22:49

Il faut ajouter aussi que le CIO est bien hypocrite. Ça fait bien longtemps qu'ils n'ont plus un esprit sport (l'ont-il déjà eu ?). Les JO véhiculait un esprit de paix dans la grèce antique (c'était le principe même des JO) et les premiers organisateurs des JO modernes on tenté de reprendre la même initiative sans jamais y parvenir. Le choix des villes hôte a toujours été plus ou moins politique ; alors pourquoi les gens ne s'en serviraient-il pas sur le même principe.