La circulation au Caire et en Egypte

Publié le par Daegann

    Pour ceux d'entre-vous qui se plaindrait de la conduite des parisiens ou des joies du périph, estimez vous heureux ne pas conduire au Caire. En effet, la capital Egyptienne et ses 3 Millions de véhicules offrent une véritable jungle urbaine où le seul mot d'ordre est "si tu penses que ça passe, vas-y, fonce".

    Sérieusement, la plupart du temps n'importe quel véhicule passe à un carrefour sans vraiment se préoccuper si le feu est rouge ou vert, quitte à forcer le passage et ce même si un flic est à coté (et y a vraiment littéralement des flics partout là-bas). Même les piétons traversent au milieu des deux fois quatre voies sans trop se préoccuper de se qui arrive (quitte a rester au milieu de la route un moment et risquer de se faire renverser par les voitures et bus qui ne ralentissent pas d'un poil (faut pas déconner !)). Quant aux voies justement, elles sont bien tracé par terre à l'aide des pointiller et ligne continue habituelle mais là où la route est séparé en 4 voies par les pointiller, on trouve 6 ou 7 lignes de voitures (enfin ce sont vaguement des lignes, chacun essayant de passer là ou il y a vaguement de la place). Sans parler des types qui roulent parfois à contre sens sur les voies rapides.

    A coté de ça les bus hésitent pas à bloquer toute une route pour tourner a une intersection ou faire demi-tour alors que le flot de voiture en face arrive sans vraiment ralentir (juste sur la fin quand ils voient qu'il y a pas d'endroit vers ou se faufiler).

    Les klaxonnes pleuvent à tel point que je me suis demandé si c'est pas devenu juste un moyen de prévenir genre "t"as pas de rétro ou tu regarde pas dedans alors je te prévient que je te double, comme ça tu reste sur ta file sans trop bouger, t'es gentil". Et comme tous le monde double tous le monde de tous les cotés...

    Sur un trajet d'environs 20 minutes en bus où je me trouvais tout à l'avant et où j'ai eu l'occasion de voir tout ça un peu mieux, j'ai vu deux accidents, eu peur de renverser 5 ou 6 piétons et de percuter 2 voitures ayant forcer le passage au bus avant de lui faire une queue de poisson...

    Non vraiment, ça fait relativiser, la circulation à Paris (ou même à Séoul), à coté c'est vraiment pépère.

Sur cette photos, les véhicules ne sont pas en train de doubler ou de changer de fil, ils roulent juste comme ça... (et encore y a pire mais je n'ai pas pris beaucoup de photo de la circulation...)


Voilà un piéton qui traverse comme tout le monde en Egypte (on peut aussi voir dans le fond deux autres personne traversant). Là encore il y a peut de circulation mais les gens roulent vite et ne freine pas toujours. Là par exemple, la voiture ne freine pas (on vois qu'il y a pas les feu d'allumé contrairement à la voiture de droite qui va s'arreter) et le piéton va simplement s'arreter au milieu de la route pour laisser passer la voiture et reprendre sa traverser en passant juste devant notre bus...


Et ici, vous voyez le type entouré qui marche tranquillement sur une voie rapide aérienne sans qu'il y ai le moindre trotoire. C'est peut-être plus rapide que de passer par les rues en dessous je sais pas, toujours est-il que ce genre de chose est courant. C'est aussi typiquement le genre d'endroit où on sait pas pourquoi mais les gens traversent malgré les rampes de sécurité...

Commenter cet article