La légende de l'amiral Yi

Publié le par Daegann

  L'amiral Yi Sun-sin est une figure historique quasi légendaire. Voici la photo d'une statut de l'amiral Yi que j'ai prise à Seoul. Voila le pourquoi de sa renomé (en condensé) :

  En 1592, le Japon lance son armée sur la Corée pour aller envahir la Chine. Les 150 000 soldats Japonais débarquent à Pusan et prennent Hannyang (Seoul). Ils arrivent jusqu'à la frontière chinoise tandis que l'armée Coréenne est en déroute. Pourtant, sur mer, la flotte coréenne n'avait pas dit son dernier mot. L'amiral Yi Sun-sin se donna un avantage inattendu grace à son invention du premier navire cuirassé au monde, protégé par une armure faite de plaques de metal : le "vaisseau tortue". Ces vaisseaux compact et très manoeuvrable étaient muni de canon et de plusieurs ponts protégé par de lourdes plaques de meal herissé de pointe rendant leur abordage quasi impossible et leur assurant une invincibilité presque total contre les projectile de l'ennemi. Bien qu'en nombre nettement inférieur aux navires japonais (a 100 contre 1200), les vaisseaux tortues de l'amiral Yi caussèrent la panique dans les rang de la flottes nippone, qui perdit 250 vaisseaux dans huit batailles (dont certains des plus gros navire Japonais, y compris deux navires amiral nippon, l'un des amiraux japonais est d'ailleurs repecher, decapité et sa tete accroché au mat du bateau tortue amiral), empechant ainsi le debarquement de renfort Japonais (et l'approvisionnement des troupes presente en Corée). C'est grace a l'amiral Yi que l'invasion fut finallement repousser par l'armée chinoise.

  L'amiral Yi tombe ensuite en disgrace de la cours coréenne, rendu victime d'intrigues qui s'y deroulaient. Il est accusé de trahison, et destitué. Préférant se livrer. Il est emmené à Hanyang enchaîné. Il est ensuite jugé et acquitté, mais est rétrogradé au rang de soldat en sortant de prison. En 1597, les japonais lancèrent une nouvelle offensive. Les remplacant de Yi Sun-sin se portèrent bravement à l'encontre de l'armada Japonaise, et subirent une cuisante défaite qui leur fit perdre la totalité de leur flotte à l'exception d'une douzaine de vaisseaux. Yi Sun-sin fut rappeler en catastrophe, et avec cette poignée de vaisseaux rescapés de la deroute plus une centaine de bateau de peche, il réussit à infliger une fois de plus une défaite aux Japonais dont la supériorité numerique était pourant ecrasante, capturant nombre de vaisseaux, coulant ou dispersant les autres. La tête d'un amiral Japonais vient une nouvelle fois orner le mat du bateau tortue amiral.

  La flotte coréenne donne le coup de grâce à une armée japonaise rembarquée et s'estimant heureuse de pouvoir revenir au Japon. Touché d'une balle au corps au cours du combat, Yi Sun-sin cache sa blessure pour ne pas décourager ses hommes. Il meurt à la fin de la bataille de No Ryang-chin, après avoir coulé trois cents navires japonais sur cinq cent, et surtout deux cent des deux cent cinquante navires de guerre. 

  En lisant ses lignes on comprend aisément qu'il soit devenu un hero digne des légendes... D'ailleurs, il suscitta même une telle admirations chez les japonais qu'il devint la divinité officielle de la flotte impériale japonaise jusqu'au début du XXe siècle...

Publié dans [Corée] Culture

Commenter cet article

genjo-sans-eau 05/04/2005 16:32

je dois dire pareil ^^
il avait conservé le nom de Yi Sun-sin ou il l'avait japonisé ? je pense connaitre la réponse mais on ne sait jamais....

Serre-Rouge 23/03/2005 01:14

Impressionnant, surtout le coups de la divinité japonaise.

~ s'R