Jaurim 7ème album : Ruby Sapphire Diamond (자우림 7집)

Publié le par Daegann

    Beaucoup de choses se sont passé depuis la sortie de Ashes to ashes il y a deux ans. Kim Yuna a animé un talk show musical à la télévision (Music wave) avant de donner naissance à un petit garçon. Et puis Jaurim a monté sa propre maison de disque afin de ne plus avoir de pression et d'être libre de faire la musique qu'ils souhaitent. Ruby, Sapphire, Diamond est donc le premier album sous ce nouveau label et est sortie début juin.

    Le 6ème album, Ashes to Ashes, contenait de belles chansons mais était nettement moins rock que les albums précédent de Jaurim. Etant donné mon attrait pour les chansons rythmés et rock, j'avais du coup moins accroché (mais je le redis, les chansons restaient très belle. C'est comme avec les albums solo de Yuna : j'ai du mal à les écouter en boucle alors que ces chansons sont magnifiques). Bref, j'attendais ce nouvel album avec l'espoir de retrouver un Jaurim plus rock. Mais dans le même temps, j'avais aussi un peu peur d'être déçus : Ce groupe à fait tellement d'excellentes chansons qu'il est difficile de rester au même niveau au bout de 7 albums...

   Finallement le moment de la première écoute arrive. Tout d'abord grace au clip de Carnival Amour en attendant de recevoir l'album. Première impression sur cette chanson : on est loin des chansons lente et triste de Ashes to Ashes ; et plus proche de chansons du 5ème albim All you need is love. On a ici une chanson qui a la pèche et où Jaurim n'hésite pas à délirer. Une chanson qui met de bonne humeur. Bref, on part sur de bonnes bases. Pour le reste, une fois l'album reçut, la première écoute me donne un sentiment mitigé : le premier titre est rock et excellent (la meilleur piste de l'album pour moi), puis les pistes suivantes alternent entre chansons rock et chansons lente. Au final, l'album est très varié avec du son plutôt rock (Oh honey!, The Devil), plutôt pop (Somthing good, 27), blues ou jazzy (반딧불 (firefly), Blue Marble) et même quelques OVNI musical du style de Jaurim (Drops, Carnival amour). Encore une fois toutes les chansons sont bien composé même s'il y a une ou deux pistes que j'écouterais moins. (dire que jusqu'à la sortie de l'album 5.5, il n'y a pas une piste que je mettais de coté... enfin comme je l'ai dit, ce n'est pas que les autres sont mauvaises, juste moins mon style). A noter aussi que dans certain passage de "The Devil" je me disais que certain passage la voix ressemblais à celle de Park Ji-yoon. Et je viens de voir sur la pochette que Park Ji-yoon est effectivement crédité en "additional voice" pour The Devil.

    En définitive, il y a encore une fois d'excellentes chansons dans cet album (je les cites pas, faudrait mettre une bonne partie de l'album) et les autres sont juste très bonnes. Cela dit, sur sa globalité, je pense qu'il manque 2% pour en faire un album aussi marquant que pouvait l'être un Jaurim the wonderland. Dommage mais ça reste très bon. Au final, Jaurim, même si leur style a définitivement évolué au fil des albums, reste une très bonne référence et je continuerais d'acheter leurs albums les yeux fermé.


Carnival Amour :



Ruby Sapphire Diamond (Incheon Pentaport Rock Festival 08)

Publié dans [Corée] Musiques

Commenter cet article

Jerome 24/06/2008 09:30

Ah bah, non seulement je n'étais pas au courant de la sortie de ce 7e album, j'avais aussi raté la sortie du 6e... Il va falloir que je rattrape ça...

Gilles 20/06/2008 19:23

Je plussoie sur cet avis.