Quand la Chine tente de décrédibiliser les coréens

Publié le par Daegann

    Alors que le nageur américain Michael Phelps vient de réussir son paris de gagné 8 médailles d'or aux JO de Beijing, des rumeurs ont commencé à apparaître dans les média chinois déclarant que les coréens avaient découvert que le nageur est de ligné coréenne... Info ou intox ?


Les arguments

    Le portail internet Chinois Dongbeiwang nous apprends que d'après le Chosun Ilbo (un journal coréen) Park Boon-gyung, un professeur d'histoire à l'université Sungkyunkwan, a déclaré que le nageur US Michael Phelps est un descendant coréen. L'histoire raconte qu'environs 1000 ans avant JC des coréens de Jeju-do avaient traversé l'océan pacifique pour s'installer en amérique. Une grande partie d'entre eux seraient ensuite aller sur la côte Est et plus précisément dans ce qui est aujourd'hui le Maryland. Il y a donc une grande probabilité pour que Phelps soit de sang coréen, ce qui explique pourquoi un génie de la natation vient du Maryland : parce qu'il a du sang coréen dans les veines !

    Qui peut croire à ça ? Toute l'histoire est ridicule, les coréens sont au dessous de tout n'est ce pas ? Oui mais voilà, le Chosun Ilbo n'a jamais publier quoi que ce soit de ce genre. Par contre, ce n'est pas la première fois que les média chinois font état d'histoires infondé soi-disant raconté par les coréens sur les origines de Confucius, Lao Tsu ou de Bouddha. Et chaque fois les média chinois crédibilisent leur allégation en citant de fausse source coréenne tel que le Chosun Ilbo ou des professeur qui n'existent pas.


Pourquoi cette propagande ?

    Depuis quelques temps, certains média chinois tentent de diffuser une image négative des coréens en les faisant passer pour un peuple qui falsifie de façon grotesque l'histoire et ce sans la moindre honte. L'objectif est en fait de décrédibiliser les coréens pour indirectement crédibiliser les tentatives chinoises de s'approprier une partie de l'héritage culturel coréen. En effet, il existe plusieurs "dossier" faisant l'objet d'un litige entre la Chine et la Corée l'un deux étant le fait que la Chine prétend que le royaume de Goguryeo (aussi écrit koguryo) était un royaume chinois alors qu'il fait partie intégrante de l'histoire coréenne. Ce royaume s'étendait depuis ce qui est aujourd'hui la Corée du Nord jusqu'en mandchourie.

Publié dans [Corée] Géopolitique

Commenter cet article

Shuroan 26/08/2008 01:39

Exact autant pour moi, j'ai confondu les alliances. A ma decharge j'ai lu ce sujet y a tellement longtemps que j'ai fait une grosse erreur.

Gilles 23/08/2008 09:21

Il y adeux choses qui sont sans limite : l'univers et la bêtise humaine. Quoique je ne soit pas très sûr pour l'univers.@shuroan : en fait c'est Shilla qui a conclu un pacte avec Shilla pour battre d'abord Bekche puis l'immense royaume de Koguryo (qui était plus grand que celui des Tang à l'époque) avec pour prix de récupérer une partir de celui-ci. Mais bon, en bons ancêtres de chinois, les Tang ont ensuite voulu s'emparer de toute la péninsule.

linlin 22/08/2008 14:10

une fois de plus le communisme prouve qu'il est immonde, quelle que soit l'endroit de la planète où il se trouve !!!

Daegann 22/08/2008 21:18


Ce n'est pas tant le communisme que le totalitarisme...

- Daegann -


Shuroan 22/08/2008 11:53

Le fameux probleme du royaume de Korguryo. Si je me rappelle bien les livres d'histoires que j'ai lu, le royaume de koguryo a ceder une partie de son territoire pour avoir l'appuye chinois dans la guerre contre le royaume de Silla. Enfin bref, je trouve ca navrant de la part des autorités chinoises et je comprends mieux maintenant le ressentiment entre chinois et coréens. Mais bon, que peut-on y faire?

david martin 22/08/2008 11:04

Hélas, la Chine est passée maître dans l'art de la propagande. Et pour se moquer du monde.Les JO de la honte de 2008 en sont un bel exemple.