La Corée encourage sont nationalisme. (Où est-ce le Japon et son impérialisme ?)

Publié le par Daegann

    Selon plusieurs médias Japonais, le ministère japonais des Affaires étrangères aurait rédigé un rapport selon lequel le Roh Moo-hyun, le président sud-coréen de la république, pratique une politique agressive contre le Japon pour des raisons de politique intérieur. En effet, ce document prétend que le chef de l’Etat sud-coréen ne renoncera pas à mener une politique anti-japonaise. Roh Moo-hyun aurait choisi cette option pour rehausser sa cote de popularité, à deux ans de la fin de son mandat. Toujours selon ce rapport, le gouvernement de Roh Moo-hyun se sert de la dispute territoriale à propos de l’île de Dokdo pour exacerber le nationalisme des Coréens. Ce document considère aussi l’ouverture au public de ces îlots en mer de l’Est comme « un acte violent de protestation ».

    Dans l’absolue on ne peut pas dire que ce soit totalement faux mais dans le cas présent c’est surtout l’hôpital qui se fout de la charité. Pourquoi je dis ça ? Et bien simplement parce que le coup de raviver la flamme nationaliste pour être plus populaire, on peut dire que M. Koizumi a bien intégré le concept. (c’est sur que vu l’influence de l’extrême droite au Japon, mieux vaux les séduires). Le meilleur exemple c’est paradoxalement les îlots Takeshima/Dokdo, accusé ici par le rapport japonais de servir à raviver le nationalisme coréen. En fait si on regarde bien, on n’entendais plus parler des îles Dok jusqu’à ce que l’année dernière le Japon ne décrète un jour « spécial Takeshima » (le nom japonais des îlots) ce qui a bien sur provoqué des réactions chez les Coréens qui ont répondu en ouvrant les îlots au publique. Maintenant « l’acte violent de protestation » est-ce que ce n’est pas déjà le fait de voter un jour spécial pour une île qu’on ne contrôle pas et qui est disputé ? Ou le fait d’autoriser des japonais a se déclarer fiscalement habitant des îlots ? Bon, un autre signe que c’est d’abord le Japon qui créer les disputes par son impérialisme malheuresement grandissant et ravive par se biais lui-même le nationalisme de ses voisins. Dokdo n’est en effet pas le seul cas récent d’îles contestées où le Japon est impliqué. On peut ainsi cité les îles Diaoyutai/Senkaku disputé avec la Chine ou encore les îles Kouriles disputé avec la Russie. On peut aussi parlé du révisionnisme Japonais qui a d’ailleurs refait parler de lui récemment, le gouvernement  japonais ayant demandé à certains éditeurs de corriger leur manuel pour adopter la version officiel du gouvernement Japonais. Ainsi dans certains livres l’information selon laquelle les îles Dokdo étaient contesté par la Corée et le Japon a du être changé pour insister sur le fait que les îles sont japonaise et occupé illégalement par les Coréens. (et je ne parle pas du reste des révisions)

    Bref, tout ça pour dire que si effectivement il peut y avoir un regain de nationalisme en Corée et bien celui qui le ravive ce n’est pas tant Roh Moo-hyun que Koizumi (et effectivement dans un but de politique intérieur lui aussi).

Publié dans [Corée] Géopolitique

Commenter cet article