Année de l'amitié Corée-Japon

Publié le par Daegann

  Malgrès les tensions existant entre la Corée et le Japon autours du révisionnisme japonais ou de la controverse au sujet des îlots Dokdo / Takeshima entrainant un regain de sentiment antijaponais en Corée et reciproquement, 2005 reste "l'année de l'amitié Corée-Japon". En tout, c’est plus de 220 spectacles, festivals, rencontres sportives, représentations théâtrales et autres séminaires, privés comme publics, qui sont proposés tout au long de l’année 2005. En 2004, depuis que la Corée a ouvert son marché à la culture japonaise, et réciproquement, depuis que ce qui est signé Korea est devenu fashion dans l’archipel, les échanges culturels entre les deux pays ont atteint un pic, le commerce bilatéral atteignant les 50 milliards de dollars. Les échanges humains ont par ailleurs atteint les 10 000 personnes par jour, et grâce à tous les événements prévus, ces chiffres devraient exploser en 2005. Tout n'est donc pas si sombre entre les deux pays même si les récents événements ont réouvert une fois de plus des blessures qui ont du mal à se refermer. Espéront donc que les deux pays (et leurs populations) parviendront à mettre de coté leurs différents et que cette "année de l'amitié" puisse être dans les mois à venir, mise en avant et devenir la base de relations plus saine entre ces deux pays. (si seulement...)

Publié dans [Corée] Géopolitique

Commenter cet article

Thierry 29/05/2009 18:34

Concernant les manuels scolaires révisionnistes japonais il s'agit  d'un manuel écrit par un homme qui se croit historien et qui n'est pa considéré comme tel au Japon. Malgré tout le manque de bon sens des hommes politiques (comme dans tous pays en ce moment j'ai l'impression) du parti libéral à conduit à autoriser cette feuille de chou à être dans la liste des manuels utilisables par les écoles publiques. Or comme elles savent que ce livre n'est pas sérieux voir bidon elles ne l'ont pas choisi et c'est seulement 0,03% des écoles...privées, bourgeoise qui l'utilise.C'est un peu comme chez nous avec Devillier et une petite frange de la population embourgoisée et catholique, ou un certain comique français et son public antisémite et révisionnistes.Cela ne concerne pas du tout la majorité des français.Il y aura bientôt des élèctions au Japon et beaucoups de Japonais aimeraient voir perdre la droite et changer de politique internationale.En cette période de crise l'heure et plus au rapprochement et à la coopération.Cette désunion des pays les plus avancés d'Asie est une situation qui profite beaucoup trop aux autres pays.Après tout si la Chine, la Corée et le Japon s'unissaient il y aurait un basculement important de la géopolitique mondiale et une remise en question de l'hégémonie occidentale qui dure que depuis quand?...1495? En tout cas en tant qu'amoureux de l'Extrême-Orient je ne peux que souhaiter un réchauffement des relations des ces trois pays quitte à ce que chacun ravale son orgueil.

Daegann 30/05/2009 10:06


Déjà comme tu le note, je pense qu'il faut faire la distinction entre le gouvernement d'un pays, sa population en général et les individus en particulier.

Les faits :
- Des manuels révisionnistes ont été approuvé à plusieurs reprise dans le passé par le gouvernement d'extrême droite japonais.
- Ces manuels (ceux médiatisé) sont faiblement utilisé (de mémoire c'était plus 3% que 0,03 mais je peux me tromper et dans tout les cas ça reste assez faible même si 3% serait déjà assez
énorme)
- Mais malheuresement le reste des manuels utilisé n'est pas forcément objectif à 100% non plus. La plupars ne contredisent pas de version officielle de l'histoire mais omettent purement et
simplement certains "détails" et les textes restent clairement orienté le plus souvent. Au final ces manuels ne réécrivent pas l'histoire mais enseigne tout de même une vision faussé de
l'histoire.

Pour avoir parler avec plusieurs japonais résident au Japon ou installé en France, c'est assez amusant de noter les différences de point de vue. Ceux qui sont partie à l'étranger on le plus souvent
une vision beaucoup plus ouverte que ceux resté au Japon. Ils prennent du recul et relativisent plus facilement ce qu'ils ont apprit. Mais dans tout les cas il y a des choses qui restent. Ainsi
certains estiment que le Japon a apporté plus de chose bonne lors de la colonisation et que la Corée ou la Chine devraient les remercier plutôt que de continuer des disputes. Ils savent que le
Japon a commis des attrocités mais pas dans le détails et ce qu'ils savent est minimisé. Du coup ils ne comprennent pas ce que la Corée ou la Chine leur reprochent, du coup ça les ennervés et
vont en réaction être contre les coréens et les chinois, si bien que ça va les conforter dans l'idée que la colonisation par le Japon était une bonne chose. Et de la bouche même d'une japonaise
j'ai pu entendre un "pendant la guerre on aurait du tué tout les homo et tout les coréens". Elle l'a dit tellement naturellement que s'en était flippant, justement parce qu'elle n'y a probablement
jamais réfléchi, c'est ce qu'on (sa famille je suppose) lui a appris et c'est devenus une vérité.

Bon, dans tout les cas il faut distinguer les individus. A l'heure actuel on voit apparaitre une bipolarité dans la société coréenne avec des partisants de l'extrême droite au pouvoir (qui reste
majoritaire) qui idéalisent l'ancien empire japonais et sa puissance et de l'autre de plus en plus de Japonais qui sont plus de centre gauche et qui sont moins virulent.


Après pour le coup que la chine la corée et le japon ravalent leur orgueil, ben cf la réponse que j'ai faite à ton autre commentaire...

- Daegann -