Korea Secret Agency (K-Drama)

Publié le par Daegann

    KSA est un drama coréen dont le genre est un mélange de comédie et de romance sur fond d'espionnage industriel. C'est ce dernier point qui m'a surtout motivé au départ pour choisir KSA (c'est en effet le premier drama coréen que je visionnais à l'époque).

    Bon, tout d'abord, ça reste un drama. Ce qui veux dire que ça comporte son lot de scènes peu crédibles, ses situations où on a envie de baffer un protagoniste tellement il voit rien, ses rebondissements et ses fin d'épisode où malgré tout on a quand même envies de connaître la suite. Bref, rien d'extraordinaire ou d'original pour un drama mais un toujours un coté vendeur, pourtant je dois dire que j'ai bien aimé.


Comédie

    KSA débute par quelques scènes plutôt branque (le directeur de l'agence secrète qui perd sa perruque a sa sorti d'un hélico, un ancien agent qui veux qu'on le laisse peinard à la campagne à traire des vaches, une voleuse qui a des problèmes de matériel). Ce coté branqu' m'a beaucoup attiré au début mais même s'il reste des touches de branqu' ou des remarques de ce style dans le reste du drama, ce coté branqu n'est finalement pas mis en avant autant que ça. En fait, par la suite ce sont plus des situations et des quiproquos qui font la comédie plutôt que des "gags".

    Enfin c'est relatif car le point de départ du drama est quand même très branqu : Choi Kang sauve malgré lui une vieille traversant la route alors qu'une voiture arrive. Il se trouve que le président coréen est dans cette voiture. Après l'avoir remercié pour avoir évité un scandale (si la voiture du président avait écrasé une vieille...), le secrétaire d'état se dit que ce jeune n'est pas quelqu'un comme les autres. Il appel alors le chef des services secrets coréen et lui demande de lui trouver du travail. Du coup on se retrouve avec les service secret se demandant qui est ce Choi Kang visiblement soutenu par la Maison Bleue (par la présidence) et qui, après enquête, n'a visiblement rien d'extraordinaire dans son parcourt (on le soupçonne donc d'avoir une fausse identité et d'avoir été entraîné à l'étranger). De son coté, Choi Kang se retrouve agent secret du jour au lendemain sans vraiment comprendre pourquoi et sa famille commence à penser qu'il est devenu un mafieux. Voilà le point de départ. On ajoutera à ça une espionne industrielle qui, suite à un autre quiproquo, prend Choi Kang pour un rival et tout un tas de protagonistes à commencer par Gong Ju-yeon (une ancienne camarade d'école de Choi Kang qui fait partit de la KSA) et on obtient 16 épisodes sympathiques avec quand même pas mal d'humour.


Romance

    La partie romance tiens une place importante tout au long des 16 épisodes et est source de beaucoup de quiproquo. D'après ce que j'ai compris, dans les drama coréens, on retrouve souvent des triangles amoureux où on assiste donc à des rivalités. Ici on peut considéré qu'il y a un triangle et un carré amoureux entremêlé avec d'un coté Gong Ju-yeon, Choi Kang et leur chef et de l'autre coté on a l'espionne, Choi Kang, son frère et son Chef.

    Dans le drama, la romance est parfois à l'eau de rose (Gong Ju-yeon qui s'imagine sortir avec le chef) et n'est parfois que manipulation (l'espionne avec le frère de Choi Kang). Ce qui est intéressant cela dit c'est que les personnages ont dans le fond des positions bien arrêté et des comportements distincts les uns des autres.

    A noter que les sentiments et quiproquos tournant autours de ces derniers se décantent vers la moitié de la série. Les situations où on a envie de les baffer deviennent moins nombreuses par la suite et si les diverses romances évoluent, on sait où on va.


Espionnage

    Le coté espionnage est abordé de façon assez superficiel malgré le fait que ce soit la toile de fond qui justifie le drama. En fait cette partie à un rôle secondaire et sert donc d'excuse à la romance et à la comédie. Après, s'il y a des choses très "grosses" et très peu réaliste dans cette partie, elle reste à peu prêt cohérente et contribue à l'ambiance. Mais on aura quand même du mal à s'émerveiller devant le scénario d'espionnage.


Au final

    En définitive, malgré toutes les critiques, j'ai bien aimé. En partie parce que je suis bon public, en partie parce que j'aime bien les acteurs qui jouent dans se drama et que je me suis attaché aux personnages et en partie grâce à la trame branqu et à la comédie en général. Objectivement, ce n'est pas un drama exceptionnel mais il est pas trop mal foutu et ça se laisse donc regarder.

Publié dans [Corée] Films

Commenter cet article

Gilles 06/04/2009 05:59

Je me rappelle qu'il avait été sorti avec une promotion le faisant un peu passer pour la suite de la série Rookies (신입사원), et il faut reconnaître que ça part un peu sur le même principe : un mec qui se retrouve malgré lui là où il ne devrait pas être.