La menace nucléaire Nord-coréenne

Publié le par Daegann

  On parle actuellement de possible test d'arme nucléaire en Corée du Nord et la crise semble arriver dans une nouvelle phase, qu'en est-il exactement ?


L'origine de la crise nucléaire Nord-coréenne

  1994, fin de la première crise nucléaire avec la Corée du Nord. Cette crise se termine par la signature d'un traité à Genève entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Ce traité prévoit notamment le gel du programme nucléaire Nord-coréen en échange de livraison de pétrole et de la construction de central nucléaire à eau légère par différent pays (notamment la Corée du Sud, les Etats-Unis, le Japon et l'union européenne). Ces centrales sont plus difficiles à exploiter dans le cadre d'un programme d'armement nucléaire. En vertu des accords, le réacteur de la central nord-coréenne de Young-byon est éteint et des sellé et camera de surveillance de l'IAEA (International Atomic Energy Agency) y sont installé.

  Fin 2002, deux ans après que les tensions entre les deux Corée aient largement diminué (mais pas disparu) suite au sommet intercoréen ; la Corée du Nord montre plusieurs signes d'ouverture. Ce pays qui est le plus fermé au monde commence a faire quelques timide pas pour s'ouvrir internationalement. Le dialogue avec le sud se passe de mieux en mieux malgré l'habituel politique américaine consistant à remettre de l'huile sur le feu quand les deux Corée se rapproche et de calmer le jeu quand ça va trop loin. En plus de cela le Nord commence quelques réformes timides introduisant quelques éléments de l'économie de marché pouvant être interpréter comme un premier pas vers un passage du communisme au socialisme. En plus de cela deux grand projet de zone économique spéciale fond leur chemin : Gaeseong à une 50aine de Km au Nord de Séoul est surtout un projet commun des deux Corée qui continue de se développer à l'heure actuel. La seconde zone est Sinuiju à la Frontière chinoise. Projet plus ambitieux et plus récents il connaîtra des incidents avec la chine puis la crise nucléaire fera oublié ce projet.

  Bref, les perspectives d'avenir devenaient meilleures. Le problème c'est que lors d'une rencontre entre des dirigeants Américain et Nord-coréen, le Nord à avouer avoir poursuivi un programme nucléaire secret. Ce qui a peut-être été pour la Corée du Nord une volonté de s'ouvrir en dévoilant ce programme secret à été une trop belle occasion pour l'administration Bush de relancer les tensions en Asie du Nord-est.


Le début de la crise : l'escalade

  Washington réagit violement face à cette annonce. Premièrement ils déclarent que pour eux le traité de Genève est nul. Bien sur la Corée du Nord l'a brisé mais à leur décharge il faut également dire que les centrales à eau légère promise par ces accords sont loin d'être terminé et ont pris plus de 5 ans de retard... Quoi qu'il en soit l'annonce du programme Nord-coréen intervient alors qu'un pétrolier venait de partir pour la Corée du Nord. Les USA font faire demi-tour au pétrolier et coupe tout relation diplomatique avec la Corée du Nord. S'en suit une escalade de provocation. Le Nord dit que le manque de pétrole les obligeront à rallumer leur centrale nucléaire de Yong-byun. Les Etats-Unis multiplie les déclarations belliqueuses tout comme la Corée du Nord. Chaque pays provoque l'autre en faisant toutefois attention de ne pas dépasser les limites (aucun des deux ne veux d'une guerre dont il n'aurais rien a  gagner de toute façon). Bref, durant cette phase de la crise, petit à petit, le Nord se retire du traiter de non-prolifération nucléaire, rallume sa central quelques mois plus tard, et bien plus tard semble avoir retraiter des barres d'uranium. De son coté les USA renforce leur présence militaire dans la région sous couvert des exercice militaire conjoint avec la Corée du sud se faisant tout les ans. (mais en regardant objectivement les choses, c'est pas tout les ans qu'on apporte des bombardier furtif ainsi qu'un porte avion basé à Yokoska et qui n'était pas venu en Corée depuis 6 ans). Ils se font aussi intercepter un avion espion par l'armée de l'air Nord coréenne. Le Nord fit partie de "l'axe du mal" ("Evil Axis" en VO ce qui mélange les concept de diabolique et "axis" fait penser aux force de l'axe de la seconde guerre mondiale : Nazi, Fasciste et Japonais). En parallèle les USA attaque l'Irak après que le pays ai accepté de se désarmé et en contradiction avec les décisions de l'ONU. Pour le Nord il s'agit d'un exemple qui renforce leur position : "on dois avoir des armes pour se défendre contre les USA et on fera pas comme l'Irak a se désarmer pour ensuite nous faire attaquer sans moyen de défense". Les menaces de guerres sont utilisées par les USA et par la Corée du Nord. Le Nord disant que les attaques préventives ne sont pas l'exclusivité des Etats-Unis et qu'ils feraient mieux de faire attention. Les Etats-Unis déclarant que leur pays est parfaitement capable de gérer deux guerres en même temps.


Vers les pourparler à six

   La situation est donc très tendu depuis plusieurs mois et durant tout ce temps la Corée du nord ne demande qu'une chose pour geler son programme nucléaire : un traiter de non-agression signé par les Etats-Unis... Les USA eux ne veulent même pas en entendre parler. Pour les USA il fut d'abord que le Nord démantèle de façon clair et vérifiable son programme nucléaire avant que les deux pays puissent commencer des négociations. (Drôle de vision des négociations, non ?). Quoi qu'il en soit, les demandes de pays comme la Corée du Sud ou la Chine finisse par laisser entrevoir une possibilité de règlement pacifique de la crise. Des négociations à six sont organisés entre la Corée du Nord, du Sud, la chine, Les Etats-Unis, le Japon et la Russie. Le premier round des négociations n'ayant pas suffit, d'autres ont été organiser mais soit ils n'eurent pas plus de conséquences soit ils furent boycotter par le Nord qui continue de réclamer un dialogue bilatérale avec les USA (qui refuse), dans le même temps, le Japon avait voulu étendre le sujet des négociations au sujet de la dizaine de ressortissant Japonais enlever par le Nord dans les année 60-70. Bref ces négociations n'ont pas réglé la crise mais ont néanmoins eu pour conséquence de faire baisser la tension et de sortir de l'engrenage des démonstrations de force qui allaient de plus en plus loin. Depuis la situation à très peu évolué si ce n'est que le Nord à a eu du temps pour avancer dans son programme. De nombreuses déclarations de responsable américain, Coréen ou japonais se contredisent régulièrement en disant soi que rien en permet d'affirmer que le Nord a pu construire d'arme Nucléaire, ou au contraire que le nord en possèderais déjà (les chiffres variant d'une déclaration à l'autre). Ont cherche toujours à établir de nouvelle négociation à six mais le Nord continue de déclarer qu'il sont prêt a revenir n'importe quand à la table des négociation pourvue que les Etats-Unis change d'attitude envers eux. Les tensions ces derniers temps étaient donc retombés mais la crise restait pourtant bien présente. Il semblerait toutefois qu'il y ai de récents changements.


Une nouvelle phase dans la crise nucléaire

  Dernièrement les Etats-Unis, rejoint par le Japon  seraient près à présenter le dossier Nord-coréen devant le conseil de sécurité de l'ONU (Le japon y voit un intérêt pour devenir membre permanent du conseil de sécurité). La Corée du Sud et la Chine y sont opposés craignant les répercussions que cela aurait, ces pays préfèrent poursuivre par la voie des négociations à six. Quoi qu'il en soit la tension remonte peu à peu en Corée du Nord où l'on doit penser qu'il est temps de faire quelques nouvelles démonstrations de puissance pour se faire entendre. Depuis un moment on commence à entendre des rumeurs de possible test souterrain d'armes nucléaire. Rumeurs provenant comme toutes les rumeurs au sujet de la Corée du Nord par de hauts responsables américains sous couvert ou non de l'anonymat et démentit par différente source (y compris le gouvernement américain) déclarant que rien ne permet d'affirmer cela. (Cela permet de diabolisé le régime Nord-coréen tout en légitimant sa position et en se couvrant car on peut aussi bien dire, voyez on le savait, comme on peut relativiser les infos...bref on contrôle l'information : on peut aussi bien se servir de vrai info comme de fausses). 

  Bref un ultimatum est fixé à fin mai pour que le Nord revienne à la table des négociations sans quoi le dossier serait porté devant le conseil de sécurité de l'ONU. Le Nord déclare que si le dossier est déposé cela serait considéré comme une déclaration de guerre et qu'il faudrait que les USA en assume les conséquences (ils avaient déjà fait des déclarations similaires au début de la crise lorsque Bush les avait inclus dans l'axe du mal). Quoi qu'il en soit le Nord aime les démonstrations de force et faire peur à brandir la menace d'une guerre. C'est aussi comme ça qu'ils ont obtenu divers accord par le passé (accord de 94, ou en 96 lorsqu'un missile Taeppodong I était passé au dessus du Japon avant de faire demi tour et explosé en mer de l'Est (mer du Japon) ; ils avaient ainsi obtenu une aide économique du japon en échange d'un moratoire sur les tests de missiles longues portée).

  Dans tout les cas nous entrons dans une nouvelle phase d'escalade et de tension. Le Nord tir un missile courte porté dans la mer de l'Est à la fin d'exercice militaire le mois dernier. Ce test de missile ne fait apparemment peur à personne qui relativise. Il reste cependant symbolique. Pendant ce temps les rumeurs continuent de circuler concernant un possible test d'arme nucléaire en Corée du nord. Le New York Times publiait le 7 mai un article concernant des travaux mener en Corée du Nord laissant présager un test, ces travaux consisteraient en un remblayage de tunnel ainsi qu'en la construction d'un observatoire. Un responsable américain a cependant démentit l'information malgré les informations donnée par les agences de renseignement américaine. La Corée du Sud et le Japon ont déclaré n'avoir aucune information pouvant confirmer qu'un test se prépare. Il faut noter qu'en 1998 les Etats-Unis avait déjà fait une annonce similaire suite au remblayage d'un autre tunnel. Quoi qu'il en soit il y a plus grave. Selon NBC les USA préparerait une attaque préventive contre les installations nucléaire Nord-coréenne pour empêcher un essai nucléaire. Si cette information est à mon avis douteuse, elle aura par contre certainement un impact dans l'augmentation des tensions actuel. Il y a fort à parier que cette information va être bientôt démentit mais elle ne va certainement pas inciter Pyongyang a revenir à la table des négociations alors qu'ils ne demandent pour cela que des garanties que Washington ne les attaqueront pas. Est-ce une manœuvre des USA pour faire en sorte que le dossier soit porté devant le conseil de sécurité comme ils le veulent tout en gardant pour l'opinion publique une attitude favorable pour la reprise de pourparler à 6.


  La situation est donc bloquer depuis de nombreux mois et après une stagnation, on s'apprête à entre dans une nouvelle phase qui semble être constituer de nouvelles tensions et menace. Espérons que cela aboutira à de nouvelle négociation pour faire retomber la pression qui elles aboutiront à un régalement pacifique et définitif de cette crise qui s'éternise.

Publié dans [Corée] Géopolitique

Commenter cet article

s'R 09/05/2005 18:36

Effectivement. Mais bon, ils sont tellement fier d'eux même qu'ils ne permetterai de se faire humilier.

Alors faut faire gaffes les gars, parce que une boulette est si vite arrivé.

~ s'R

Daegann 09/05/2005 18:29

Mais contrairement à l'Irak il n'y a pas de petrole en Corée du Nord... Une guerre serait une tres mauvaise operation pour les USA : aucune resource a exploiter, on perd un facteur menacant en asie du Nord-Est donc une raison d'etre present militairement. Et c'est sans compter que contrairement à l'Irak, la Corée du Nord a une armée qui peut faire mal. Le moyen de efense des Nord-coréen n'est pas de gagner une guerre si elle se presente, objectivement ils ne peuvent pas. Mais par contre ils jouent sur un remake d'un concept de la guerre froide : Destruction Mutuel Assuré. Que ce passerait il si les Nord-coréen utilisait leur missiles longue portée pour frapper La Corée du Sud, le Japon, taiwan, Singapoure, Hong-kong ou encore... L'alaska et la californie... Car même sans ciblé tout le monde contrairement au cas de l'Irak, la Corée du Nord elle peut toucher le territoire americain... Ajoute a cela les possibles bombes nucléaire qu'ils peuvent avoir, quelques sous-marin, comando et la capacité de produire des armes de destruction massive aussi bien que des armes bacteriologique et tu obtiens un pays qu'il ne vaux mieux pas attauqer. Juste provoquer... Ca suffit amplement normalement... Le but des USA est surtout de maintenir un climat de tension sans quoi ils perdent de l'importance et leur economie ne peut fonctionner que dans un climat de ce type...

s'R 09/05/2005 18:19

C'est comme les armes de destruction massive en Irak. Une bonne excuse pour déclarer la guerre et ainsi montrer que les USA veulent étalir une paix et une démocratie sur le monde entier (ça ressemble presque à uune conquete du monde ça...)

M'enfin, engagez-vous qu'ils disaient.

... J'te jure...

~ s'R