La Corée du Sud vise en plein dans le mille

Publié le par Daegann

 

La Corée du Sud s'est encore littéralement couverte d'or à l'occasion des 43èmes Championnats du monde de tir à l'arc, qui se déroulaient la semaine dernière à Madrid.

Les résultats sont éloquents. Par équipe, tout d'abord : la médaille d'or masculine revient à la Corée du Sud ; chez les dames : de l'or également. En individuel : médaille d'or masculine emportée par Jung Jae-hun ; médaille d'or féminine : Lee Sung-Jin. Comme si ce n'était pas suffisant, les médailles d'argent et de bronze, en individuel chez les dames, ont été raflées par...des sud-Coréennes, respectivement Lee Tuk-yun et Park Sun-yun. Et, comme pour enfoncer le clou, le sud-Coréen Choi Won-jong s'est permis de repartir avec la médaille de bronze.
Palmarès impressionnant, donc, de sept médailles au total, sur les huit possibles : cinq des six médailles en individuel et les deux premières places par équipe.

Il est de notoriété publique, dans le monde du tir à l'arc, que la Corée du Sud est depuis plusieurs décennies un adversaire redoutable, sinon imbattable. Les championnes féminines, surtout, sont impressionnantes de régularité. Elles peuvent en effet s'enorgueillir d'avoir raflé les titres de championnes du monde de la discipline cinq fois de suite, soit depuis la tenue des Championnats au Canada, en 1997.

Impossible d'évoquer le succès des archères sud-coréennes sans parler de l’extraordinaire réussite de Kim Soo-nyung. Lors des Jeux Olympiques de Séoul, en 1988, celle que le site Internet Officiel du mouvement olympique* ne craint pas d'appeler « La plus grande archère de tous les temps » emporte l'or, devant le public admiratif de sa ville natale. Elle n'est alors âgée que de 17 ans ! Sur sa lancée, elle décroche le titre de championne du monde deux fois de suite, en 1991 et 1993. En 1992, aux J.O. de Barcelone, elle doit se contenter de la médaille d'argent en individuel, mais remporte l'or par équipe. Elle a 21 ans quand elle décide de se retirer de la compétition, afin d'élever ses deux enfants. Elle ne reprendra l'entraînement que sept ans plus tard, en 1999, pour participer aux Jeux de Sydney, où elle se classe troisième, tandis que la Corée du Sud emporte une fois de plus la médaille d'or.

Souhaitons à Lee Tuk-yun, qui décrochait samedi dernier à Madrid la médaille d'argent, une semblable réussite. C'est en effet un début très prometteur, puisque cette écolière n'a encore que 15 ans et qu'il s'agissait là de sa première compétition internationale !

Source : http://world.kbs.co.kr

Publié dans [Corée] Culture

Commenter cet article

Genjo-sans-eau 28/06/2005 23:56

Excellente l'explication ^^

J'aurais pas fait mieux :p