Les Chaebol

Publié le par Daegann

    La Corée du Sud qui n'était qu'un pays ruiné à la fin de la guerre de Corée pèse aujourd'hui de plus en plus lourd dans l'économie mondiale notamment grâce à ses Chaebol. Mais qu'est ce qu'un Chaebol me direz-vous ? Et bien en Corée l’économie est dominée par un nombre limité de grand groupes. La plupart de ces multinationales sont d’origine coréenne et se sont les Chaebol.

 

      Mais si Samsung ou LG sont surtout connu à l’étranger pour leur produit concernant ces nouvelles technologies, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de conglomérat. C’est à dire que les deux groupes possèdent de nombreuses activités n’étant pas nécessairement lié entre elles. En Corée, les Chaebol jouent à domicile et ça se voit. Contrairement groupes d’autres pays, le nom de la maison mère est souvent repris dans les diverses filiales des Chaebol, même lorsque les activités sont très différentes. C’est ainsi qu’en Corée on trouve par exemple des stations services, supérettes, vêtements, dentifrices, banques et bien d’autres choses au nom de LG. Sur le sol Coréen, Samsung, Hyundai, LG, SK ou Lotte sont incontournable renforçant l’idée de cette omniprésente main mise des Chaebol sur l’économie coréenne.

      Les Chaebol sont à l’origine souvent des entreprises familiales qui ont profité de l’extraordinaire croissance de la Corée du Sud durant la seconde moitié du 20ème siècle. En 1997 cependant, les Chaebol furent durement touché lors de la crise asiatique. De nombreux Chaebol se sont retrouvé lourdement endetté à l’image de Hyundai, obligé de se séparer de sa branche semi-conducteur (qui devint Hynix Semiconductor) ou de Daewoo Corporation qui fini par vendre Daewoo Motor à General Motors en 2002. Mais si l’élan de certains Chaebol fut freiné (Hyundai, Daewoo, SsangYong), d’autres ont continué leur croissance. C’est le cas de Samsung l’actuel numéro 1 qui est d’ailleurs entré dans le top 50 des plus grande entreprises au monde. C’est aussi le cas de LG qui affiche un taux de croissance très important. Ces deux groupes ainsi que d’autres société coréenne tel que iRiver ont profité des mesures du gouvernement Sud-coréen favorisant le développement des technologies de l’information.

Publié dans [Corée] Culture

Commenter cet article