Le futur plus haut gratte-ciel au monde

Publié le par Daegann

 
  Samsung Corp a annoncé en décembre 2004 qu’elle avait gagné un contrat de 875 millions de dollars pour construire le plus grand gratte-ciel au monde à Dubaï. Une fois terminée, la tour « Burj Dubaï », qui devrait faire 700 mètres de haut et 160 étages, deviendra le plus haut bâtiment au monde. Elle dépassera de 200 mètres le record actuel détenu par le centre financier de Taipei (Taipei Financial Center, TFC), haut de 101 étages.


Burj Dubaï

  La tour « Burj Dubaï » qui sera inaugurée dans la capitale des Emirats arabes Unis en 2009 sera la plus haute au monde. Elle fait partie du projet de développement immobilier en 5 points du gouvernement, dont le coût est estimé à 26 milliards de dollars. La tour aura une superficie totale au sol d’environ 460 000 m². Concernant son design, le bâtiment sera construit sur le concept de « fleur du désert » dans un style architectural islamique. Le motif d’ensemble en spirale garantira la stabilité du building contre les vents violents provenant du large.


Vue d’ensemble du projet

Période de construction : Janvier 2005-Novembre 2008
Temps de construction par étage : 3 jours
Main d’œuvre maximale par jour : 3100 personnes
Vitesse de l’ascenseur : 1080m/min (soit 5,5 sec pour monter 100 mètres)

1er-39ème étage : hôtel
40ème-108ème étage : appartements de luxe
109ème étage et plus : bureaux et observatoire
Sommet : flèche représentant l’économie florissante de Dubaï


Samsung Corp : leader en construction de gratte-ciel

  Samsung Corp est première en Corée du Sud et sixième au monde en construction de gratte-ciel. Elle a été impliquée dans la construction de 7 gratte-ciel de 50 étages ou plus, à la fois en Corée et à l’étranger, incluant les tours « Pétronas » (452 mètres) de Kuala Lumpur en Malaisie et le « Tower Palace » à Séoul. Elle a aussi été concernée par la construction du « Centre financier » de Taipei.


La compétition des gratte-ciel

  La compétition pour la construction de hauts buildings a été déclenchée à New York et Chicago dans la première moitié du XXème siècle, avec le développement de l’acier, des ascenseurs et autres machines lourdes, télécommunications, technologies électriques. Les Etats-Unis ont pris la tête de cette compétition mais l’aspiration à construire la plus haute tour au monde a gagné l’Asie à la fin du XXème siècle. En 1998 la Malaisie a construit les tours « Petronas » haute de 452 mètres et Taiwan a achevé la construction de la « Tour de Taipei » haute de 508 mètres en 2003. Ainsi, le record de hauteur a été régulièrement battu.
  La construction de tours très hautes n’est pas seulement un travail architectural mais aussi une sorte d’art qui requiert un mélange de différentes technologies. 


Les 10 tours les plus hautes au monde

Rang Photo Nom Lieu Date Hauteur en mètres Nombre d’étages
1 Centre financier de Taipei Taipei 2004 508 101
2 City Center Malaisie 1998 452 88
3 Sears Tower Chicago 1974 442 108
4 Tour Jin Mao Shanghai 1998 421 88
5 Centre financier international Hong Kong 1990 416 90
6 CITIC Plaza Gangzhou 1997 391 80
7 Shun Hing Square Shenzhen 1996 384 69
8 Empire State Building New York 1931 381 102
9 Central Plaza Hong Kong 1992 374 78
10 Tour de la Banque de Chine Hong Kong 1990 367 72


Sources : http://world.kbs.co.kr

Edit du 08/02/06 : Incheon abritera les plus haute tours d'asie d'ici 2010.

Publié dans [Corée] Technologies

Commenter cet article

constructions industriels 04/12/2013 17:11


Le secteurs des grands travaux, type gratte ciels en Asie ou Moyen Orient est le phare du bâtiment, mais si l’on réfléchi, on arrive rapidement à se
rendre compte que ceci n’est pas une solution. Pour la plus partie des entreprises le marché principal est le marché français et les petits travaux. Ceux qui touchent à  Monsieur stot le monde. Et c’est justement à ce marché qu’il faut penser. Quels sont les besoins, les problèmes, les améliorations, les nouvelles niches,
etc…

myard 23/05/2008 11:03

frenchement mois je vairait une tourde 200 etage

s'R 09/05/2005 18:23

A quand une arcologie ?